A ver si alguien lo entiende xD

Publicado en Historias, cuentos y relatos el 6 de Noviembre, 2007, 17:59 por Saphira Aurion

Avant de sortir, je me suis regardé dans le miroir. Mmmh. Pas de surprise: j’étais comme toujours.  Cela ne fait rien… les cheveux blonds, Presque blancs, lisses et longs, les yeux gris et tristes, les longs cils, une fossette à la joue, les beaus lèvres… mais l’expression mélancolique.

Je l’ai dit: comme toujours.

Je ne sais pas pourquoi. Qu’est-ce que je peux dire? Je n’ai pas beaucoup de problèmes. Je n’ai pas beaucoup d’amis non plus, mais je ne les veux pas. Une unique chose me plaît: dessiner les BD. Je aime travailler avec mes papiers et un stylo, mais quand ça va mal... je sus de mauvaise humeur.

Et ce jour, je dois aller à un repas familial, et je ne pouvais terminer mon actuelle BD. Ça, c’est très désagréable!

<<Tu es encore en colère, Phillippe?>>

Phillippe, c’est moi. Phillippe avec deux L et deux P. Et elle… elle est une amie. Elle s’apelle Claire, sans P et avec seulemont une L.

<<Oui!>> j’ai répondu.

<<Ne t’énerve pas, reste calme>> elle a dit. <<Comme moi. Tu es tellement nerveux...>>

<<Comme toujours.>>

C’est vrai. Claire, elle est toujours bonne, honnête et aimable. Elle a une grande qualité: la gentillesse.

Et moi, je suis le garçon avec le tempérament difficile.

<<Quelle mouche t’a piqué?>> elle a demandé.

<<Je ne veux pas aller à ce repas familial. Je veux dessiner cette BD...>>

Elle s’est approchée à moi, très lentement. Mais Claire, elle se bouge toujours très lentement, parce qu’elle est une tortue.

J’ai regardé ma BD. Le personage que j’ai voulu dessiner était un garçon de grande stature, et avec les cheveux roux. Il avait l’air gai et les mouvements nerveux. Mais… il était très difficile de dessiner!

<<Je veux être comme ce garcon>> j’ai dit. <<Courageoux, énergique…>>

<<Stupide>> ella a ri. <<Il n’est pas meilleur que toi. Il n’est même pas réel.>>

<<Laisse-moi tranquille.>>

Elle avait un sourire.

<<Tu est trop rêveur>> elle a dit. <<Tais-toi donc, et dessine ton personaje.>>

Oui, je suis trop rêveur et elle est trop réaliste.

<<Tu ne sais pas comment est l’absence d’inspiration, parce que toi, tu n’es pas une artiste>> ai-je répondu.

Elle a ri une autre fois.

Alors, ma maman a ouvert la porte de ma piéce.

<<Phillipe, qu’est que tu fais? Tu parles seul? Nous vous attendons pour la repas familial!>>

J’ai été désespéré. El Claire, elle a été silencieus. Elle ne parle jamais avec ma maman... je ne sais pas pourquoi.